MENU

De meilleures photos de famille avec ces 5 astuces.

 – Une activité pour le confinement. #lavietellequelleestavecCaro @carocuinetwellings

Je suis photographe de famille à domicile, et je suis basée sur la Côte d’Azur (près du superbe village d’Eze). Ce qui m’anime c’est de capturer l’authenticité, les connexions, la vie, telle qu’elle est, chez les familles avec qui je crée.  Mais la vie telle qu’elle est, là tout de suite, ne me permet pas de venir chez vous et faire exactement cela.  Je dois, comme beaucoup d’autres personnes, arrêter mon travail pour un temps, pour le bien de la communauté.

Nous sommes confinés chez nous pour des semaines, avec les difficultés que cela cause : les vagues d’émotions face à cette réalité disconcertante, les enfants à continuer à éduquer académiquement, à distraire et bien sûr à protéger de tout ça. Pour certains d’entre nous aussi, le soucis d’un futur très, très incertain.  Je jongle moi-même entre tristesse pour les personnes qui ont moins de chance que moi, anxiété, optimisme, peur, inquiétude, colère et les tentatives de créer une espace d’espoir. C’est dans cet espace que j’écris ce post aujourd’hui.

Nous sommes dans une période de l’Histoire tellement importante à continuer à documenter. Pas pour la postérité seulement, mais pour là, maintenant, tout de suite.  Créer pour rester sain, créer pour s’amuser, créer pour apprendre, créer pour être ensemble.  Créer parce que la vie, même si elle va être différente pendant un moment, continue.  Il y a toujours de l’amour et des rires, des câlins ; des histoires à lire, des mots d’amour à chuchoter, des mains à caresser, des chansons à écouter ou à jouer. Il y a toujours des rêves auxquels s’accrocher, des souvenirs à créer, des coups de téléphone et des nouvelles à donner, des étoiles dans le ciel ; Il y a de l’entraide, et de la résilience. Il est temps de documenter votre histoire, à part entière de l’Histoire.

Je voulais donc partager avec vous quelques astuces si vous avez envie d’améliorer vos photos de famille tout en capturant ce temps de confinement. Que vous soyez en couple, que vous ayez un nourrisson, que vous en attendiez un, que vous ayez des enfants de tous les âges, j’espère que ces astuces vous permettront de faire entrer la créativité dans votre quotidien et vous aideront à raconter votre histoire.

Une photo réussie, c’est quoi ?

Oui, d’accord, les règles à suivre – et un appareil de fou, ou le dernier Iphone –  feront en sorte que vous ne puissiez pas rater une seule photo : une photo bien nette, bien exposée, un fond flouté à souhait.

Mai je pense que surtout,  une photo réussie, c’est une photo qui dégage quelque chose, qui provoque des émotions vis-à-vis du moment capturé.

Prendre moins de photos donc, mais des photos plus puissantes en émotions. Peut-être votre plus jeune enfant s’apprête à marcher, ou commence à utiliser une cuillère pour manger tout seul. Peut-être votre plus grand est en train d’apprendre un instrument. Et puis il y a vous. Là, avec eux. Peut-être ils ont du mal et vous êtes là pour les laisser pleurer tranquille au creux de vous. Ils sont en train de faire l’école à distance, allongés sur le tapis, en pyjama. Ou alors ils courent dans l’appartement parce qu’ils ne peuvent plus aller au parc pour se défouler.  Chaque chose compte, avec sa floppée d’émotions qui vient avec.

On peut toujours apprendre la technique, mais même en mode automatique ou avec un téléphone, les astuces qui suivent ont plus à voir avec ce qui se passe avant de prendre la photo. Petite astuce bonus (ou pas, si vous la connaissez déjà) si vous voulez utiliser vos téléphones.  Vous pouvez vérouiller le focus sur le sujet en tenant le doigt appuyé pendant 2 secondes là où vous voulez sur l’image.  Une fois la mise au point effectuée, glissez votre doigt de haut en bas sur l’écran pour augmenter ou diminuer l’exposition de l’image et faire ressortir les ombres, les lumières, les couleurs à votre goût. Entraînez-vous au départ sur quelque chose qui ne bouge pas !


Avant de commencer j’aimerais dire ici que si l’idée de prendre des photos de ce moment de votre vie vous paraît anodine, inutile ou “trop”, ne la rejetez pas complètement tout de suite. Il va nous falloir à chacun, à notre rythme le temps de laisser se poser cette réalité. Lorsque vous vous sentirez prêt.e.s, alors, servez-vous un verre de vin, un thé, un café, un Gin & tonic, ce que vous voulez, et prenez le soin d’observer votre chez vous. Où sont les endroits où vous aimez lire, faire des câlins, là où vous passez le plus de temps, là où vous aimeriez en passer moins, ou plus ? Quels sont les détails qui vous font quelque chose ? des doigts potelés, une couverture toute douce, un rayon de soleil…

1. Changer sa perspective et chercher de la lumière intéressante.

C’est incroyable ce que l’on peut voir en changeant sa perspective. Me mettre à ras du sol et prendre de la hauteur sont mes perspectives préférées. Essayez ! Quand on se met à la hauteur des enfants on s’aperçoit comme tout est immense en comparaison. Vous vous rendrez aussi peut-être compte que cela peut aider à composer une image sans éléments perturbateurs en fond. Vous découvrirez peut-être des reflets.  Si vous le pouvez, tentez de prendre la photo à travers une vitre, pour y donner de la texture ou plus d’histoire.

Quand vous vous rapprochez, vous voyez les détails éphémères, des cils qui n’en finissent pas, les petits bras potelés. De loin, vous capturez l’environnement, les jouets qui les entoure à ce moment-là de leur vie, par exemple, et vous donnez un sens de proportion. Sortez de la pièce pour vous donner de la place et utilisez la porte ou son cadre pour composer votre image. Quand vous vous mettez au-dessus, vous pouvez capturer une toute autre scène.

Qu’est-ce-que je veux dire par lumière intéressante ? Elle est faite de lignes et de formes, elle rentre par la fenêtre avec le soleil du matin ou de l’après-midi et ell rebondit contre les murs, les dessus de table. Elle brille à travers les feuilles des plantes ou des arbres sur les murs à l’intérieur du salon. On la voit danser. Vous avez le temps, prenez-le pour observer où elle tombe cette lumière, et d’où elle vient.

Pas de soleil ? Aucun problème. Rapprochez-vous de vos meilleures amies les fenêtres (et poussez-y dessous, stratégiquement les jouets). Bougez sans cesse pour découvrir une lumière que vous n’avez jamais vu avant. Laissez les différentes heures de la journée vous guider dans votre quête. Cette lumière guidera instantanément le regard porté et apportera un effet wow sur vos images.

2. Anticipez l’action.

Il va falloir une bonne dose de patience pour celle-ci. Vous connaissez vos enfants, ce qu’ils aiment et je parie que des fois même, vous connaissez leur “next move”. Dans le même esprit, vous savez ce qui les fait rire, ce qui va leur donner une expression de curiosité, de surprise etc … En anticipant ou les guidant en leur parlant ou leur posant des questions (on ne leur demande pas de regarder et sourire hein!), vous pourrez vous placer pour prendre l’image que vous imaginez.

Gardez l’esprit ouvert que quand-même ce ne sera pas gagné, ou qu’autre chose se passe ou que rien ne se passe. Ou alors, posez l’appareil ou le téléphone pour un temps, allez les rejoindre et re-tentez une prochaine fois.

J’aime prendre le temps d’observer avant de faire quoi que ce soit, j’aime explorer les angles de vue quand c’est possible pour anticiper l’action. Attention, il n’y aucun mal à prendre la photo tout de suite, mais quand on prend plus le temps, on voit mieux : les couleurs, la lumière, les expression des visages, la scène tout entière et on peut prendre des décisions et mieux anticiper.

 

3. Laissez-faire.

Même si tout le monde ne sourit pas en regardant l’appareil, ça ne veut pas dire que la photo ne véhicule pas d’émotion ou ne raconte pas d’histoire. Je dirais, bien au contraire.

Allez avec le flot du moment, où les souvenirs prennent racine. Vous pouvez suggérer des jeux pour encourager les interactions entre les personnes ou les enfants par exemple. Un petit coup de pouce du moment, quoi. Dans le même esprit, ne pas forcer et les laisser interpréter vos “instructions” ou questions.

 

4. Privilégiez l’authentique à la “perfection”

Un petit déj en vrac sur la table est une aussi bonne excuse pour une photo que lorsqu’on est tout bien habillé. Pourquoi ? Parce que ni l’un ni l’autre sont permanents. Attraper l’appareil vite fait pour prendre sa petite fille qui dit “oui” à aider à sa maman à faire une pizza est une histoire à raconter, une époque à décrire. Un passage. Deux petites minutes passées à étaler la sauce tomate. Ensemble. Et on se souviendra de la chanson jouée en fond, on se souviendra qu’on avait un citronnier dans le jardin et qu’on aimait aller en ramasser les fruits.

La vie, et surtout en ce moment, est faite, je ne vous apprends rien, de toutes ces petites choses qui nous donneront un pincement au coeur. Et c’était pas parce que c’était parfait, sans aucune frustration ou pire. C’était parce que ces moments sont passés, et qu’on peut en ressentir encore les émotions. Ces photos “imparfaites” sont les témoignages du temps qui passe, et encore plus maintenant, de ces moments qui sont dans un contexte tellement different. Prenez tout ce que le temps vous donne.

5. Mettez-vous sur les photos.

Si vous ne le faites pas pour vous, faites-le pour vos enfants ou futurs enfants ou nièces ou neveux, ou vos autres proches. Ceux qui vous aiment vous aiment. Point. Faites-le pour eux, encore mieux, faites-le avec eux. Apprenez à mettre le retardateur sur votre téléphone ou appareil et mettez-vous sur la photo. Jouez, caressez les cheveux, enlacez-les, soyez-là, c’est tout. Vous ne regretterez jamais. Et eux non plus.  Rien de “spécial”. Spécial c’est maintenant. Et si vous n’êtes pas convaincus, donnez-moi une bonne raison de priver vos proches de photos de vous.

J’adorerais voir défiler vos photos, voir ce que vous créez avec votre famille. Il n’y a aucune obligation, mais si vous y êtes et que vous le souhaitez, sur Instagram, vous pouvez taguer vos stories ou posts #lavietellequelleestavecCaro et je me ferai une joie de les re-partager @carocuinetwellings

Prenez vraiment bien soin de vous, des vôtres, jusqu’à ce que je puisse revenir chez vous et photographier vos vies à nouveau. 

 

Commentaires
Ajouter un commentaire

CLOSE