MENU

 

Maison Louisette

Paradis vert sur la Côte d’Azur

Dans ma série sur les femmes entrepreneurs de la Côte d’Azur, je fais aujourd’hui de la place au soleil pour Laura. Derrière ses cheveux blonds, ses yeux qui pétillent, son sourire et son énergie communicatifs est une femme qui écoute, qui s’écoute. Une femme généreuse, passionnée, qui prend des risques, qui travaille dur, et surtout qui croit. En ses rêves, mais en celui des autres aussi. Vous pouvez re-lire mon premier article de la série femme entrepreneur de la Côte d’Azur: Keah Lan et son business Senses.

 


 

Je vous présente Laura Moncade, fondatrice de Maison Louisette,  dont l’atelier est situé à Saint-André de la Roche. Je lui laisse la parole et je vous laisse aussi admirer son atelier, le soin qu’elle prend à s’occuper de ses plantes vertes.

portrait de femme portant une plante verte a bout de bras dans son atelier

.

Qui es-tu ?

.
” Je suis originaire du Sud-Ouest de la France, mes parents sont agriculteurs au fin fond du Béarn. Il y a une douzaine d’années je travaillais à Pau dans une grande enseigne de meubles et de décoration qui s’appelait Bois & Chiffons et j’ai été promue directrice du magasin de Cannes. J’avais 30 ans, j’ai tout quitté, amis famille et j’ai traversé la France toute seule pour m’installer sur la Côte d’Azur et relever ce défi avec beaucoup de courage et d’enthousiasme.
.
Je suis la maman de Louisa (ma jolie Louisette) qui a 10 ans. C’est une petite fille très singulière qui me remplit de fierté. Je ne suis plus avec son papa ce qui fait que malheureusement je ne l’ai près de moi qu’une semaine sur deux, alors nous vivons des semaines très intenses ensemble. Ma fille est ma priorité et j’organise mon temps de travail en fonction du temps que je peux chaparder avec elle, le temps file si vite, je me régale de la voir s’inventer, s’affirmer, se découvrir, et avancer dans la vie avec cette vibration joyeuse qui m’enchante et m’entraine à ses côtés. Je suis aussi une grande amoureuse, je vis avec Raphaël mon fiancé, nous sommes fous amoureux depuis plus de 6 ans et il est tout pour moi : il est ma force, mon pilier, mon meilleur copain, mon coach, je ne me serais jamais lancé dans l’entreprendrait sans son indéfectible soutien. Il croit en moi, en mes idées, en mon instinct… L’amour est d’une de ces puissances, c’est inimaginable !
.
Plantes vertes Portrait de femme qui porte un gros panier de plante verte
.

Maison Louisette est née comment ?

.
J’ai toujours eu envie d’entreprendre, de vivre de mes idées, de mes créations. En tant qu’hypersensible j’ai eu toujours un peu de mal à gérer mes émotions et mes ressentis dans un cadre de travail standard et j’avoues que depuis que j’ai la possibilité d’écouter mes intuitions, mon sixième sens, mes idées, je suis beaucoup plus efficace et créative, beaucoup moins en souffrance. Un profond mal être dans mon ancien travail a été l’élément déclencheur de la création de mon entreprise. Le soutien de mon amoureux a était un des pilier fondateur, ma très large expérience professionnelle à été une boite à outils incroyable pour construire ce projet et enfin de l’audace, du courage et beaucoup … d’inconscience!
Lorsque j’ai quitté mon ancien emploi je ne savais pas du tout dans quel secteur j’allais entreprendre, une chose était sûre, je n’avais pas le budget pour faire de grande choses, mais j’avais des idées à revendre et de l’expérience aussi, dans plein de domaines très différents. J’ai créé le concept de Maison Louisette en mixant ma passion pour les plantes, mon goût pour la décoration et mon envie de développer une clientèle BtoB.
.
miroir porté par une femme qui reflete des plantes vertes.
.

Et faire vivre ton entreprise en 2020 – 2021 … ?

.
Lorsque nous avons étés confinés, Maison Louisette n’avait même pas un an. Ma cible était principalement les hôtels, les restaurants, les espaces coworking et certains évènements. Ha ha ! On peut dire que j’ai vu juste hein ! J’ai donc tout naturellement perdu tous ces clients là. Ce qui m’a sauvé c’est que juste avant le confinement j’ai exposé lors d’un salon professionnel à Nice (AGECOTEL). J’y ai fais énormément de contacts et notamment beaucoup d’architectes décorateurs. C’est eux qui m’ont fait travailler tout au long de ces semaines difficiles, ils m’ont inclus dans leur projets, confié des chantiers incroyables, fais confiance. Ce salon a sauvé mon année et un an plus tard je continue encore à travailler grâce à tous ces contacts faits là bas. Au final je n’ai pas changé grand chose à cause de la pandémie, mais j’ai peaufiné mes supports, affiné mon offre. Et j’ai eu beaucoup de demande de particuliers qui à la base n’était pas mon coeur de cible mais comme nous échangeons beaucoup sur Instagram et qu’ils apprécient mon univers, je travaille également pour eux maintenant.
Lorsque dans votre vie personnelle ou professionnelle vous n’êtes pas heureux il faut avoir le courage de changer, de partir, de trancher. C’est difficile très souvent et on se retrouve dans des situations très très inconfortables mais croyez moi, pour être passée dans chacun de ces cas, le bénéfice, la liberté, l’assurance, la fierté, l’harmonie que vous en tirez n’a pas de prix. Indéniablement, les meilleurs choix que j’ai fait dans ma vie sont ceux qui ont mis fin à des situations personnelles ou professionnelles intenables.
.
.

Inspirations visuelles et dans les oreilles

.Je suis une très très grande adapte des Podcast et je conseille à tout le monde d’en écouter quelque soit son domaine de prédilection. Ceux que j’écoute sont orientés entreprenariat, déco et développement personnel.
Je pense au Podcast Le Gratin, Où est le beau, Génération XX, Génération Do It Yourself, Décodeur… à vous de trouver le thème qui vous plaira le plus mais pour moi les podcast sont une énorme source d’inspiration : j’apprends, je me cultive, je me positionne, je grandis grâce à eux… tout en aillant les mains libres pour travailler à l’atelier !
Concernant les femmes qui m’inspirent et qui m’ont aidé dans mon parcours, il y a mon amie Perrine de Miss Rose by Perrine. Elle a un parcours incroyable et je me sens très privilégiée d’être son amie. Il y a Oriana Swan la fondatrice de l’agence David & Marcel elle a cru en moi en mon concept dès le départ et je suis très très fière de la compter parmi mes tous premiers soutiens. Enfin Laetitia Millet, la directrice de l’office de tourisme de Saint-Jean-Cap-Ferrat avec qui j’ai collaboré très étroitement pendant de nombreuses années et qui m’a, sans toujours le savoir, énormément apporté.
Concernant les compte IG inspirants :
J’aime beaucoup l’univers de Thomas , j’aime beaucoup son univers, sa douceur et sa sensibilité.
Je suis également La Boulisterie avec son Boss Guillaume Lieutier qui est un très, très bon communicant : très très inspirant et très fun !
Et enfin la Boss de Cosmedica_nice qui a gérée la crise Covid et les réseaux durant le premier confinement d’une main de maitre alors que nous étions tous exsangue au bord la route des réseaux, elle a été d’une créativité, d’une régularité, d’un professionnalisme de dingue !!! Rien que pour ça je la cite !
.
.

 « TRUST THE PROCESS »

.Tout part d’un élan, d’une impulsion, puis tout le mécanisme se met en marche, un pas après l’autre, une rencontre après une autre, une opportunités que tu saisis, une décision que tu vas prendre… avoir confiance. Confiance en ses pouvoirs, confiance en son projet, confiance en certaines personnes précieuses qui sont là pour toi sur le chemin… ”


Merci énormément Laura, pour ton accueil à ton atelier, pour tes sourires, tes idées, la liberté que tu m’as laissée pour les photos faites ce jour-là, et surtout les échanges que j’ai la chance d’avoir avec toi. Je vous mets ici aussi son compte INSTAGRAM.
.
portrait de femme assise au soleil dans son atelier de plantes vertes
Commentaires
Ajouter un commentaire

CLOSE