MENU

5 ans, 450 images.

Depuis 2016, le projet annuel 100daysoflumière est un rendez-vous que je ne manque pas. Partie de peu de connaissance et de pratique, et saisie par le besoin de trouver la lumière  au sens propre comme au figuré, je me suis lancée ce challenge. Il consiste à créer une image par jour, pendant 100 jours, avec pour but d’explorer la lumière naturelle. Mais c’est tellement plus que ça.

L’année dernière, j’avais invité une quinzaine de photographes à me suivre. Puis cette année , j’étais prête à l’ouvrir à plus, et proposer des ressources pour accompagner les participants. Et puis, Covid-19 est arrivé. Il a chamboulé nos vies, nos habitudes. Il nous a confiné, nous a fait peur, nous a inquiété, nous a paralysé. Rechercher la lumière ne pouvait pas mieux tomber. J’ai laissé de côté le projet d’ouvrir un workshop en ligne et j’ai opté pour une version gratuite. Pour épauler les centaines de photographes inscrits, j’ai envoyé des emails régulièrement pour accompagner les autres photographes dans l’aventure. De là est né un groupe de soutien, une communauté créative, et quelques 5600 images formidables, à ce jour, avec le hashtag 100daysoflumière.

Confiné, mais pas en silence.

Pour ma part, je pense que le contexte de cette année, plutôt inconsciemment, a vraiment donné une autre dimension à mes images, et leurs significations. Quand on doit chercher la lumière, chaque jour, malgré tout, et créer quelque chose avec, on simplifie au bout du compte. On se rend compte que l’on a pas besoin de grand chose : ni d’espace, ni de connaissance, et même des fois de gens. Il suffit d’ouvrir les yeux, de sentir l’air dans ses poumons, de volonté. Il faut aussi faire preuve de gentillesse, de laisser faire, de patience. Et pardessus tout, l’idée que dans la vie, tout change, tout bouge, tout le temps. Que rien n’est figé, qu’il y a de quoi faire, des choses avec quoi jouer. Il y a toujours à apprendre et on peut s’adapter. J’ai toujours vu le challenge 100daysoflumière comme un passe pour pousser les limites, pour jouer, pour m’exprimer. Une chance quoi. La liberté, même  confiné.

Partager sans cesse, en lumière.

Arrivée à la moitié, je voulais poser ma reconnaissance sur papier virtuel. Merci à toutes ces personnes qui ont bien voulu marcher avec moi jusqu’ici, et qui continuent encore. Bravo à celles qui ont tenté le challenge aussi. Je vous invite à aller découvrir les articles de 12 autres photographes qui ont bien voulu prendre le temps de contempler ces 50 jours. Pour la prochaine photographe, suivez le lien suivant vers Lola. Son article vous mènera à la suivante, jusqu’à ce que vous reveniez jusqu’à moi.

Commentaires

Caro, merci de nous avoir emportés dans ton univers. Personnellement cela m’a fait un bien fou. Tu as un univers propre à toi et tes images sont remplies de sens. Je continuerai à suivre ton travail avec attention! Encore merci!

Caro, comme tu le dis, ce projet c’est explorer la lumière, mais en même temps c’est tellement plus que ça ! Tu es d’une bienveillance incroyable, on le ressent aussi bien dans tes mots que dans tes sublimes images. Je ne te remercierai jamais assez pour ce projet !

Que puis-je dire à part Merci. Merci pour cette aventure, merci pour ses rencontres et merci de faire pétiller mes yeux avec temps de belles images.

Des frissons tout simplement !
MERCI (je crois bien que c’est toi notre lumière)

Ajouter un commentaire

CLOSE